Approche personnelle

Les principes présentés sur cette page sont issus d’une approche personnelle à propos de l’éthique sociétale de gouvernance d’entreprise.

Il s’agit d’une perception sur des sujets d’actualité construite au travers de divers éléments (rappelés ci- dessous) qui concernent exclusivement l’auteure de cette approche, ce qui en fait l’originalité et une valeur ajoutée pour une Société y trouvant une synergie avec sa stratégie opérationnelle et sa gouvernance.

Profil professionnel

« stratège, tempérante, rassurante et contributrice de l’efficience de la stratégie opérationnelle et de l’éthique de gouvernance, de par les domaines stratégiques de maîtrise des risques et de management général« 

Domaine de spécialisation:

stratégie et processus contrôle interne et conformité.

Un savoir- faire différenciateur :

Anticiper au mieux et le plus justement, les risques, les problématiques, les situations dans une prospective de développement, aux fins d’organiser durablement la gestion interne dans le respect des orientations stratégiques et avec l’identification de perspectives pour le management global

Un leadership distinctif (personal branding):

Ethique maîtrise des risques et de management général (en tant que personne) & Instigation du changement et de la novation ( en tant que marque et propension personnelle).

Ethique de gouvernance en tant que:

2. DOMAINE DISTINCTIF DE MANAGEMENT GLOBAL

Intéressant 

Enrichissant en perspectives

3. CARACTERE EFFICIENT DE LA STRATEGIE OPERATIONNELLE

D.E.S.

système  « d’aide » ou  soutien aux  choix

4. MANAGEMENT GENERAL D’EXCELLENCE

 chaîne de valeurs

5. MAÎTRISE DES RISQUES, LEVIER D‘ACTION D’ETHIQUE DE GOUVERNANCE

système contrôle et pilotage 

angle E.S.G.E.

1. L’éthique de gouvernance en tant que système sociétal d’une Organisation

Un système spécifique volontairement intégré au système sociétal afférent au contexte de gouvernance


Un environnement à gérer, à piloter, à contrôler dans le cadre du système environnemental de l’Organisation qui  se compose de divers domaines à enjeux stratégiques, aux principes collectifs et réunissant divers acteurs économiques, parties prenantes ou non dans la gouvernance de l’entreprise.

De fait, il existe une multitude de possibilités de positionnement éthique.

Le système sociétal est régulé, supervisé, contrôlé au moyens de dispositions communes déclinées selon les spécificités organisationnelles .

L’éthique de gouvernance, en tant qu’orientation stratégique et levier d’action, relève de dispositions distinctives et constitue un domaine stratégique différent.

Elle ne constitue pas à elle seule une raison d’être mais un objectif de résultats et de moyens à organiser efficacement.

2. L’environnement éthique en tant que domaine distinctif de management global

Le domaine éthique sociétale de gouvernance d’entreprise est une nébuleuse intéressante au regard des forces, atouts et avantages (facteurs de compétitivité) de l’Organisation, enrichissante de perspectives quant aux stratégies opérationnelles et au développement pérenne, mais aussi contraignante de par des difficultés, des limites, des processus de décisions autour d’une stratégie dite de compromis.


L’environnement éthique, dans le cadre de la gouvernance d’entreprise,

Approche méthodologique Advyane®: Etude des cadres de références, système de limites et décisionnaire

– représente un domaine spécifique de par ses caractéristiques particulières et la multitude de critères pouvant être considérés dans le management général.

– se compose de dispositions propres à l’Organisation et dispositifs complémentaires à ceux des domaines stratégiques classiques en management général (cadre de références spécifiques)

– étant corrélé au système sociétal général afférent à une Organisation, par conséquent, il l’est également aux objectifs de compliance et aux principes collectifs en matière de développement durable,  RSE ou E.S.G.

3. L’éthique de gouvernance (management global) en tant que caractère efficient de la stratégie opérationnelle

Des domaines éthiques stratégiques en tant que système de pilotage et de gouvernance « d’aide » ou de soutien aux choix stratégiques et  accessoirement qualitatif


Un positionnement choisi sur des segments éthiques attractifs dans le contexte de la gouvernance et selon des facteurs- clé de compétitivité maîtrisables

Un portefeuille conceptuel de domaines éthiques stratégiques à gérer, à prioriser, à coordonner transversalement , dans et par tous les domaines stratégiques de management général .

4. L’éthique de management général en tant qu’excellence stratégique et opérationnelle

Le résultat mesuré ou constaté d’une chaîne de valeurs de gouvernance et de management


Un enchaînement d’activités internes relatives à la gouvernance d’entreprise et au management général;

Un cheminement d’actions, de choix, de décisions, d’opérations, qui se finalise, (dans un contexte conjoncturel stable des activités ou dans un contexte de continuité d’activités),  par un résultat ou une situation constatée, révélant des conditions de réussite ou d’échec, organisationnelles, de  gestion interne et de management, eu égard à:

une situation souhaitée (développement, croissance, transformation…)

un résultat mesurable quant à une satisfaction de performance ( marges, C.A., trésorerie…)

la réalisation d’un objectif donné ou  attendu (projet, investissement, partenariat…)

la mise en valeur d’une image professionnelle

une efficacité de maîtrise des risques (gage de transparence et confiance)

la création de valeur ajoutée inattendue (nouveau marché, innovation produit/service ou sociale…)

5. La maîtrise des risques en tant que levier d‘action d’éthique de gouvernance

Un système de contrôle et de pilotage stratégique sous l’angle de l’environnement éthique dans le système sociétal de l’Organisation


Ethique  des fonctions de maîtrise des risques: une déontologie gage de fiabilité, de transparence, de confiance, de pertinence, de stabilité, de durabilité, d’adéquation des dispositifs et systèmes internes quant aux activités, processus, opérations.

Système indépendant et impartial, piloté et surveillé régulièrement

Appétence et engagement de risques: une stratégie de compromis inhérente à l’environnement éthique (savoir- faire)

Un système de documentation et de contrôles matérialisant des dispositions éthique de gouvernance, leur respect et leurs dysfonctionnements (risques opérationnels des processus  de management global)

Des processus de gestion de risques d’éthique de gouvernance et de management général en synergie avec ceux des autres catégories de risques habituellement gérés mais faisant l’objet d’un suivi spécifique.

Missions de contrôle et audit internes ou de compliance, de riskmanagement en référence aux  cadre fondamental éthique.

etc…